Parution Mai 2018

Couverture du livre Les routes prémonitoires

Les routes prémonitoires,
poèmes de la route.
Itinéraire poétique:
de l'ivresse de la fugue
à la tentation du retour.
En 2019 Carine Fernandez sera marraine
du printemps des poètes.
"Festival Magnifique printemps".
Éditions La passe du vent

Mille ans après la guerre

Prix Henri de Régnier de l'Académie française
Prix International Des racines et des mots
Prix Lettres Frontières
Prix Romangier
Prix Lire Elire

 

Couverture du livre Un jardin au désert

Une folle fresque familiale en Arabie saoudite.
C’est une histoire de sable, d’humains condamnés au sable, à la poussière, dans un pays assiégé par les sables. C’est une histoire au désert. Un désert plein. Avec des vivants innombrables aux arêtes tranchantes, des vivants acharnés. Une histoire de souffles dans des chairs. Une histoire de famille, les Bahahmar, liés par le sang, l’argent et le secret dans une Arabie Saoudite en ébullition où les femmes frappent obstinément à la porte de la liberté.

Éditions Les Escales

 

 

 

Logo de LibérationCarine Fernandez : Désert de bonne aventure

A Riyad, cheikh Talal est considéré comme un vieil excentrique. Riche, respectable et respecté mais excentrique. La preuve, délaissant son immense palais au confort clinquant, il s’est isolé depuis quelques mois dans la palmeraie de Diriyah qui abrite les ruines du palais royal, le berceau des Saoud. Là, il vit tel un ermite dans un logement modeste, à même le sol. Là, il médite en arrosant ses carrés de luzerne et en regardant comment la terre boit l’eau. Là, il se repose de ses épouses, et notamment de la dernière, Loulwa, qui lui pompe ce qui lui reste d’énergie, et surtout de ses fils qui ne l’ont jamais intéressé.

Lire l'article...

 

Presse

L'Express - Sandra Benedetti - Avril 2019

 jardin_désert

Un Jardin au désert

 

Pas si évident de planter une fiction au coeur de l'Arabie Saoudite sans sombrer dans les clichés. A moins d'y avoir vécu, comme Carine Fernandez. Vingt-cinq ans de bourlingue l'ont menée du Liban aux Etats-Unis, de l'Egypte au royaume saoudien, où elle a passé douze ans. Une géhenne, selon ses propres termes, dont elle s'est échappée pour établir ses pénates en France. Mais on ne se défait pas d'un claquement de doigts du Moyen-Orient, ses sables crissent dans la mémoire. Elle les a déversés dans plusieurs romans et les édifie maintenant en dunes mouvantes dans Un Jardin au désert...

Lire la suite

 

Le Temps - Octobre 2017

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
et sur la croix en bas à droite pour zoomer

Article paru dans Le Temps

 

 

Médias

France Info (Célyne Bayt-Darcourt)

Dimanche 22 Janvier 2012

Conte de la place Tahrir

Normalement, toutes les histoires racontées dans la "Revue XXI" sont vraies. Mais dans le dernier numéro, "Les mille et une nuits de la place Tahrir" est une nouvelle écrite par la romancière Carine Fernandez.

 

Solenn Larnicol © Revue XXI/ Solenn Larnicol

Son histoire se passe au Caire, pendant la révolution de la place Tahrir. Deux héros : Fathi, un petit tailleur de la capitale égyptienne, qui a vu son métier changer au fur et à mesure de la reprise du voile par les femmes. Jeune pasionaria, Salma a été parmi les premières à faire la révolution sur la place Tahrir. Depuis la fin de la révolution, elle continue son combat.
"J'ai voulu mêler fiction et réalité. Salma est un personnage réelle, contrairement à Fathi qui a existé, mais dont j'ai imaginé l'histoire. J'ai imaginé un compagnonnage d'arme entre Fathi et Salma sur cette place Tahrir," explique Carine Fernandez. "Ce que je veux faire passer, c'est une vérité sur la révolution égyptienne."

 

Les mille et une nuits de Tahrir

une nouvelle inédite de Carine Fernandez

Cliquer pour agrandir

Revue XXI - Hiver 2012

dans le numéro 17 de Revue XXI
Janvier 2012

 

Biographie

Carine fernandez en exil ou en cavale?

Cliquer pour agrandir

Carine Fernandez à 3 ansJe suis née dans la région lyonnaise, fille de réfugié, mon père républicain espagnol avait demandé l'asile politique en France. L'ambiance familiale chez ces victimes de la dictature franquiste n'est ni libérale ni libertaire, mais excessivement puritaine et répressive, qu'on se souvienne de la claustration délétère de La maison de Bernarda de Garcia Lorca. Rien d'autre à faire que lire et courir les bois à défaut de courir les garçons.
Je m'évade à 16 ans pour m'enfuir au Moyen Orient avec un étudiant saoudien: noces de sable. La petite mariée n'a pas fini sa classe de seconde, elle n'a pas un sou en poche, n'a jamais pris l'avion,son ignorance du monde est ahurissante, mais rien ne lui fait peur. Elle a seize ans. Au fond de la valise., Rimbaud et Cendrars en guise de viatique. (...)

 

 

Cliquer pour continuer...

 

Prochains événements

Salon Le livre sur les quais - Morges 2019

Salon Le livre sur les quais

Morges
du 6 au 8 septembre 2019

Dimanche 8 septembre 15h
Table ronde: "Ces femmes qui font l'histoire"


 

Librairie du centre - Ferney Voltaire

Librairie du centre

Ferney Voltaire
Vendredi 27 septembre 2019

Rencontre dédicaces


 

Salon Livres en vignes - Clos de Vougeot

Salon Livres en vignes

Clos de Vougeot
28 et 29 Septembre 2019

Rencontre dédicaces


 

Couverture du livre Mil anos después de la guerra aux éditions EspasaTraduction

Mil años después de la guerra

le 6 février 2018 aux éditions Espasa (groupe Planeta)

 

Site: éditions Espasa

 

Cliquer pour agrandir

Couverture du livre Le châtiment des goyavesLe châtiment des goyaves et autres nouvelles

Éditions Dialogues

 

L’Orient ne fait plus rêver. Les montgolfières de l’idéal retombent en lambeaux sur le désert, pas même ourlé de dunes, mais terre battue, waste land, tarmac d’opérations militaires.
Loin du romantisme de la littérature orientaliste, l’Orient créé par l’Occident, ces nouvelles s’attachent non au rêve sur l’Orient mais aux rêves des orientaux.
Voici sept histoires de rêveurs, d’idéalistes, de fils de la lune, qui font communiquer en profondeur plusieurs pays du Moyen Orient, comme de secrètes nappes phréatiques. Des rives du Nil où un vieux Saoudien veut reconstruire la villa mythique de son enfance, alors qu’ une jeune pasionaria s’insurge sur la place Tahrir; à l’Arabie avec Khaled, l’ingénu qui rêve de pureté sous le goyavier, tandis que les femmes rêvent de liberté; aux contreforts du Yémen où une villageoise découvre son destin dans les ruines de la ville de la reine de Saba; jusqu’à la quête folle de Hakem, l’historien égyptien qui traverse l’Irak en flammes à la recherche de l’ancienne secte des adorateurs du diable: les Yézidis.
Du quotidien faire surgir la cocasserie et l’étrangeté. A travers les disparités du monde arabe, toucher l’âme des hommes qui est une et toujours nourrie de l’éternelle Illusion qui fait vivre.