Éditions Les Escales

À paraître aux éditions
Les Escales

MILLE ANS
APRES LA GUERRE
Roman

Medianoche, un Bartleby espagnol.
La guerre civile et les années de franquisme vues d’en bas, du côté des vaincus, par l’œil d’un paysan, un quasi illettré, qui n’a jamais rien possédé, pas même son nom. Il restera sobriqué Medianoche. Guerre oubliée, avalée, comme le village de Montepalomas, enseveli sous les eaux d’un barrage. Du lac, remonteront les alluvions de la mémoire. Mille ans après la guerre.
L’éveil d’un homme qui s’était contenté de survivre et qui se tient désormais aux confins de sa vie, à la pointe de tous ses échecs. Un pauvre type, que l’existence, la brutalité de la guerre et l’hypocrisie de la dictature, ont forcé à se barricader au fond de lui-même, et qui tentera, dans cette terre où rôdent encore des haines vieilles de plus d’un demi siècle, de trouver une voie vers la rédemption.

 


Cliquez pour agrandir

Couverture du livre Identités barbaresIdentités barbares

Éditions J.C. Lattès

Collection Plein Feu

Voici un petit livre léger en poids et en prix, léger comme le regard joyeux que Virgile, jeune étudiant «littéraire pur sucre» porte sur sa ville, Lyon, en pleine splendeur automnale. Il aime y flâner seul ou avec ses copains. Et justement cette nuit, ils font la tournée des bistrots en l’honneur de Mazaki, un Japonais fraichement débarqué, émerveillé par notre beau pays si artistique. Mais la fête s’interrompt brusquement en raison d’une rencontre avec une bande de cranes rasés et leur destin va basculer dans le drame…
«Identités barbares» est sorti dans la nouvelle collection «Plein feu» de chez Lattés, une collection de courts textes littéraires engagés, car, dit l’éditeur, «le regard de la fiction reste le plus juste, le plus féroce pour révéler la folie du monde».
Dans ce roman-miniature allégrement poétique, Carine Fernandez dénonce la barbarie raciste.
Libraire Deloche (Montauban)

 

Presse

L'Express - Septembre 2014

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
et sur la croix en bas à droite pour zoomer

Article paru dans L'Express

 

Plume magazine - Avril 2014

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
et sur la croix en bas à droite pour zoomer

Article paru dans Plume magazine

 

Le Temps - Mars 2014

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
et sur la croix en bas à droite pour zoomer

Article paru dans Le Temps

 

Article paru dans Ouest-FranceOuest-France - Janvier 2014

L'orient d'aujourd'hui, entre djinn et jean

L'écriture de Carine Fernandez respire la poésie, légère et indicible. Elle possède une intime compréhension d'un monde où les traditions se vivent encore dans un présent qui tente désespérément d'entrer de plein fouet dans le futur. Chacune des sept nouvelles est un régal. (...)

Cliquer pour continuer...

 

 

Biographie

Carine fernandez en exil ou en cavale?

Cliquer pour agrandir

Carine Fernandez à 3 ansJe suis née dans la région lyonnaise, fille de réfugié, mon père républicain espagnol avait demandé l'asile politique en France. L'ambiance familiale chez ces victimes de la dictature franquiste n'est ni libérale ni libertaire, mais excessivement puritaine et répressive, qu'on se souvienne de la claustration délétère de La maison de Bernarda de Garcia Lorca. Rien d'autre à faire que lire et courir les bois à défaut de courir les garçons.
Je m'évade à 16 ans pour m'enfuir au Moyen Orient avec un étudiant saoudien: noces de sable. La petite mariée n'a pas fini sa classe de seconde, elle n'a pas un sou en poche, n'a jamais pris l'avion,son ignorance du monde est ahurissante, mais rien ne lui fait peur. Elle a seize ans. Au fond de la valise., Rimbaud et Cendrars en guise de viatique. (...)

 

 

Cliquer pour continuer...

 

Cliquer pour agrandir

Couverture du livre Le châtiment des goyavesLe châtiment des goyaves et autres nouvelles

Éditions Dialogues

 

L’Orient ne fait plus rêver. Les montgolfières de l’idéal retombent en lambeaux sur le désert, pas même ourlé de dunes, mais terre battue, waste land, tarmac d’opérations militaires.
Loin du romantisme de la littérature orientaliste, l’Orient créé par l’Occident, ces nouvelles s’attachent non au rêve sur l’Orient mais aux rêves des orientaux.
Voici sept histoires de rêveurs, d’idéalistes, de fils de la lune, qui font communiquer en profondeur plusieurs pays du Moyen Orient, comme de secrètes nappes phréatiques. Des rives du Nil où un vieux Saoudien veut reconstruire la villa mythique de son enfance, alors qu’ une jeune pasionaria s’insurge sur la place Tahrir; à l’Arabie avec Khaled, l’ingénu qui rêve de pureté sous le goyavier, tandis que les femmes rêvent de liberté; aux contreforts du Yémen où une villageoise découvre son destin dans les ruines de la ville de la reine de Saba; jusqu’à la quête folle de Hakem, l’historien égyptien qui traverse l’Irak en flammes à la recherche de l’ancienne secte des adorateurs du diable: les Yézidis.
Du quotidien faire surgir la cocasserie et l’étrangeté. A travers les disparités du monde arabe, toucher l’âme des hommes qui est une et toujours nourrie de l’éternelle Illusion qui fait vivre.

 

Médias

RCF - Au fil des pages

Lundi 14 avril 2014

Elise Fischer reçoit Carine Fernandez pour "Le châtiment des goyaves", Maryline Desbiolles pour "Ceux qui reviennent" et Fabrice Amchin pour "Barcarolle".

 

France Info (Célyne Bayt-Darcourt)

Dimanche 22 Janvier 2012

Conte de la place Tahrir

Normalement, toutes les histoires racontées dans la "Revue XXI" sont vraies. Mais dans le dernier numéro, "Les mille et une nuits de la place Tahrir" est une nouvelle écrite par la romancière Carine Fernandez.

 

Solenn Larnicol © Revue XXI/ Solenn Larnicol

Son histoire se passe au Caire, pendant la révolution de la place Tahrir. Deux héros : Fathi, un petit tailleur de la capitale égyptienne, qui a vu son métier changer au fur et à mesure de la reprise du voile par les femmes. Jeune pasionaria, Salma a été parmi les premières à faire la révolution sur la place Tahrir. Depuis la fin de la révolution, elle continue son combat.
"J'ai voulu mêler fiction et réalité. Salma est un personnage réelle, contrairement à Fathi qui a existé, mais dont j'ai imaginé l'histoire. J'ai imaginé un compagnonnage d'arme entre Fathi et Salma sur cette place Tahrir," explique Carine Fernandez. "Ce que je veux faire passer, c'est une vérité sur la révolution égyptienne."

 

Les mille et une nuits de Tahrir

une nouvelle inédite de Carine Fernandez

Cliquer pour agrandir

Revue XXI - Hiver 2012

dans le numéro 17 de Revue XXI
Janvier 2012